Pôle Hébergement

Un Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale, « Villa Capucine » et sa colocation qui accueillent  des femmes avec enfants ou femmes seules en difficultés sociales et pour certaines victimes de violence, dans le but de les accompagner dans leur projet d’insertion par le logement, l’emploi, la santé…

L’accueil d’insertion propose un accompagnement pour toute personne confrontée à de « graves difficultés, notamment économiques, familiales, de logement, de santé ou d’insertion » afin de pouvoir « accéder ou retrouver son autonomie personnelle et sociale » Article L345-I du code d’action sociale et des familles.
Tout accueil en service d’insertion doit, au préalable être validé par le SIAO (Service Intégré d’Accueil et d’Orientation).

L’hébergement d’urgence s’adresse à : « toute personne sans abri en situation de détresse médicale, psychique et sociale » Article L345-2-2 du code d’action sociale et des familles. Cet accueil est inconditionnel et n’est soumis à aucune procédure.
Vous pouvez néanmoins composer le 115 afin de connaitre les opportunités d’hébergement sur le département.

Actualité de l'association

Vivre à Beaubrun Tarentaize dévoile son calendrier de fin d’année

Après la trêve de l’été les adhérents de Vivre à Beaubrun Tarentaize se sont retrouvés pour lister les activités de l’association d’ici la fin de l’année. La décision a été prise de reconduire le réveillon solidaire organisé depuis plusieurs années en direction des personnes du quartier isolées pendant les fêtes de fin d’année. En décembre 2018, avec le soutien de Maraude United et des jeunes de la Prévention ACARS, une centaine de personnes a pu en bénéficier, retrouver ici l’article de la Tribune Le Progrès 

Féminicides : « Il faut développer l’hébergement sur le département »

Retrouver ici l’article de La Tribune Le Progrès, sur les violences conjugales. Dans le cadre du Grenelle de la lutte contre les violences conjugales, le préfet de la Loire et le procureur de la République ont réuni le comité local d’aide aux victimes pour faire le point sur le département. Des pistes de travail sont à l’étude. L’ACARS propose « l’accueil d’insertion » : un accompagnement pour toute personne confrontée à de « graves difficultés, notamment économiques, familiales, de logement, de santé ou d’insertion ».

 

 

BOUTIQUE ET SERVICES
DE L’ATELIER CHANTIER
D’INSERTION

ACCÉDER À LA BOUTIQUE